Survol de quelques destinations touristiques intéressantes du Kirghizistan

Kirghizistan

Le Kirghizistan est encore peu ouvert au tourisme. Pourtant, ce ne sont pas les atouts touristiques qui y manquent. Bichkek, par exemple, est un endroit où les visiteurs aiment s’attarder. Son architecture est admirable avec ses bâtiments publics aux façades de marbre, côtoyant des complexes d’appartements tsaristes. La capitale est aussi bien structurée avec ses rues bordées de larges boulevards, eux-mêmes flanqués de canaux d’irrigation qui arrosent de grands arbres, dont les feuilles procurent de l’ombre en été. Bichkek est également apprécié pour ses monuments comme le musée historique national qui se trouve près de la place principale Ala-Too. Cet édifice de trois étages met en évidence des expositions saisonnières, des réalisations de l’ère soviétique, et relate l’histoire et la culture du peuple kirghize. Par ailleurs, le bazar d’Och, vieux de 2 000 ans, est le plus grand lieu de rendez-vous du centre-ville. Les promeneurs déambuleront à travers de nombreux étals de plein air, où les stands des vendeurs à la criée sont garnis de différentes marchandises : fruits secs, légumes, épices orientales, viandes, vêtements traditionnels, etc. C’est dans ce marché aux couleurs de l’Asie centrale que les voyageurs auront un vaste choix de souvenirs à ramener de leur périple en terre kirghize.

Issyk Koul, un endroit parfait pour se reposer

Les touristes rêvent de vacances Kirghizistan pour ses superbes paysages montagneux, mais surtout pour le lac Issyk-Koul qui a la particularité d’être le deuxième plus grand lac de montagne du monde perché à 1 606 m d’altitude. Mais Issyk-Koul, avec les infrastructures hôtelières qui s’y sont développées à partir des années 1950, est devenu une excellente destination touristique. Il accueillait les cosmonautes russes en convalescence après leur retour de mission ainsi que les équipes sportives qui effectuent des stages en hauteur. De plus, les sanatoriums, les maisons de vacances et les sites de villégiature qui se localisent le long du littoral nord du lac, notamment dans la ville de Cholpon-Ata, font de ce lieu un célèbre centre de repos. Enfin, ses stations balnéaires sont très prisées par les Russes, les Kazakhs, les Kirghizes et les voyageurs internationaux.

Cholpon-Ata et ses pétroglyphes

Cholpon-Ata se trouve à 265 km de Bichkek, la capitale kirghize. Elle est constituée de belles montagnes, avec le lac Issyk-Koul en toile de fond. Elle retient l’attention des amateurs d’histoire, avec ses pétroglyphes de 4 000 ans, les pétroglyphes étant des dessins symboliques ciselés sur de la pierre. Ce musée à ciel ouvert s’étend sur un terrain de 42 ha, où on recense près de 5 000 roches. Le tour de ce jardin de pierres est faisable en 20 à 30 mn, mais les plus passionnés emprunteront le chemin le plus long pour accéder à la partie supérieure du musée. Ils en profiteront pour plonger le regard sur le lac Issyk-Koul et admirer le panorama remarquable donné par la baie de Cholpon-Ata. Au cours de leur promenade, ils noteront que les dessins rupestres représentent surtout des animaux : loups, béliers sauvages, cerfs, chevaux, taureaux, chèvres, et bien d’autres. Ces images témoignent de beaucoup de choses, dont la vie passée, les moments de guerre, de chasse, de triomphe et de sacrifices. Les plus anciens dessins sont marqués par des petits numéros jaunes.

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *