Ce qu’il faut savoir avant d’inscrire son appartement sur Airbnb

airbnb

De plus en plus, on entend parler de la plateforme d’hébergement « Airbnb ». C’est en grande partie du à son succès fulgurant et à sa rapide croissance économique. Toujours est-il qu’aujourd’hui, ils sont de plus en plus nombreux à rejoindre la plateforme en proposant de louer leur appartement ou leur maison, afin de gagner de l’argent. Mais avant d’inscrire son appartement sur Airbnb, il vaut mieux bien connaître les rouages du système. Découvrez dans les prochaines lignes comment fonctionne Airbnb et quels peuvent en être les avantages.

Présentation de « Airbnb » et de ses services

Airbnb est une entreprise américaine qui est née en 2007, et qui, depuis, a connu une grande expansion. Elle est présente actuellement dans plusieurs pays du monde (notamment en Europe, en Asie et aussi en Afrique).

Le concept de la plateforme est archi simple : des particuliers ont la possibilité de louer leur appartement, leur maison (ou alors une partie de leur maison) à d’autres personnes qui vont y loger pendant une courte durée. Ainsi, celui qui est à la recherche d’un tel logement va utiliser l’application Airbnb (ou le site en ligne) afin de trouver l’hébergement qui lui correspond en termes de : budget, espace (mètres carrés), géolocalisation, etc.

Pour ceux qui désirent faire louer leur espace, ils devront donc s’inscrire sur le site ou par le biais de l’application, et donner tous les détails importants sur l’espace qu’ils veulent faire louer.

Qu’en est-il de la réglementation autour des services d’Airbnb ?

Avant de choisir Airbnb pour louer son appartement, il sied de se renseigner sur ce qu’il est possible de faire ou pas. Et sur ce point, les préconisations de la loi varient selon les pays. C’est par exemple le cas de la durée pendant laquelle la location de l’espace est autorisée.

Dans le cas de la France, la loi ne permet guère à un particulier de louer un local d’habitation si la surface de celui-ci n’est pas supérieure à 9 mètres carrés. Par ailleurs, la loi ne permet vous permet pas non plus de louer un appartement ou une partie d’appartement lorsque vous êtes locataire dans ledit appartement. Dans ce cas précis, la sous-location ne peut être permise que si le locataire a l’autorisation du propriétaire des lieux. Ne pas respecter cette loi est passible de sanctions telles que le payement de lourdes amendes voire l’expulsion du locataire contrevenant. En plus, le prix de la sous-location doit être validé par le propriétaire.

Une autre mesure concerne les espaces meublés et destinés à des touristes. Lorsqu’ils sont publiés sur la plateforme Airbnb, ils doivent disposer d’un numéro d’enregistrement. Cela permet aux autorités de vérifier qu’un espace habitable n’a pas été loué plus de 3 mois.

Au niveau des tarifs de locations, ils vont dépendre avant tout de la zone géographique de l’appartement (est-ce une zone touristique réputée ou non ?), de l’étendue de la surface (en mètres carrés), de l’ameublement, etc.

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *