Le vélo électrique pour voyager

Le vélo électrique est par définition une bicyclette qui a été équipée d’un moteur électrique et d’une batterie. En général, le terme officiel pour sa dénomination serait : « Le vélo à assistance électrique ». Existant déjà depuis fort bien longtemps, le vélo électrique a regagné en notoriété vers l’an 2000. Il est devenu dernièrement, et en quelques années seulement, un moyen de transport très appréciée des amoureux de l’écologie. Aussi, amateur de la nature et sportif hors pair se sont remis au vélo électrique pour effectuer leurs activités.

Le vélo électrique est devenu est outil indispensable

Au fil du temps, il faut dire que l’usage de la bicyclette s’est raffermi. Depuis que le moteur a été ré-ajouter, il s’est avérer que de plus en plus de personne, notamment de l’Europe, en on fait usage. Il faut dire qu’à part ce petit détail, rien n’a vraiment changé chez un vélo ordinaire. Cependant, cela suffit à dire qu’une bicyclette s’est de plus en plus perfectionnée. Cette innovation a pourtant apporté un nouveau, celui de rouler plus rapidement mais avec moins d’effort, idéal en somme pour voyager. Ce petit changement a plus que ravi les anciens et nouveaux utilitaires du deux roues à pédale. De plus, le vélo électrique est une vraie révolution pour les adeptes de l’écologie. Pour eux, c’est un excellent moyen de participer à la protection de l’environnement.

Un vélo électrique doit se choisir intelligemment

Outre ces faits, un vélo électrique est pratique pour se déplacer dans les villes comme dans les montagnes. En pleine agglomération, il s’avère plus rapide car il permet d’éviter les embouteillages, en campagne, c’est un excellent moyen de profiter du paysage et d’arrivé à termes de son voyage sans être à bout de souffle. Bref, il permet de gagner au maximum en rendement économique et en termes d’écologie. Il faut cependant bien choisir le vélo adéquat en fonction de son utilisation. En ce sens, le choix se portera évidemment sur quelques points essentiels comme le type de vélo et la puissance du moteur. A noter que les batteries d’alimentation du moteur sont « recharchable » une fois à plat.

Dans quel restaurant sortir lorsque l’on est en voyage ?

Que l’on soit à Paris, la ville des amoureux, ou en voyage a Amsterdam, on cherche souvent à manger au restaurant certain soirs.
Et c’est à ce moment précis que ça devient problématique : dans quel restaurant manger ?

Comment trouver un bon restaurant ?

restaurant
On peut se balader un peu au hasard dans le centre ville, et rentrer dans le premier restaurant venu. Cependant, il est nettement préférable d’aller dîner dans un restaurant que l’on connait, où l’on est certain que la qualité est au rendez vous. Pour cela, on peut bien sûr se faire conseiller par des amis, ou par des gens qui connaissent le coin.
Par exemple, l’hôtel dans lequel on loge peut nous donner de bons conseils sur l’établissement à choisir.

Les guides sur internet

Mais il existe également des guides sur internet, qui donnent de nombreuses bonnes adresses sur les différents lieux. On peut par exemple citer le passage, bar à neuilly sur seine, qui permet de déguster tranquillement une petite bière dans un cadre très sympatique.

Nous pouvons également vous donner le lien du célèbre guide des restaurants michelin, guide très reconnu dans le secteur de la restauration.

Trouver les avis des anciens clients du restaurant

Un peu de la même façon que trip advisor, certains clients laissent des avis sur les restaurants qu’ils fréquentent, ou qu’ils ont fréquenté.
On peut pour cela se rendre sur le célèbre réseau social google plus, et taper le nom du restaurant que l’on recherche, pour y lire les avis des différents internautes.

Et si votre séjour se retrouvait profondément troublé ?

Vous reconnaissez cette image ? Et oui ce sont eux qui hantent vos nuits pendant les beaux jours d’été. Ne vous croyez pas à l’abri, leur présence ne saurait tarder, ils se sont bien fait attendre avec l’hiver mais les chaleurs ne vont pas tarder à les faire rappliquer !

Pourquoi vous piquent-ils ?

Les rumeurs vont bon train sur ce sujet et difficile de différencier le vrai du faux… D’après les confrères de gizmodo les causes qui sont responsables de vos piqûres sont multiples ! On retiendra notamment comme facteur pertinent : la consommation de bières, la transpiration, le port de vêtements sombres.
Et oui ! dire que l’on se voyait déjà faire une partie de volley-ball juste à coté de la piscine en plein soleil durant notre séjour aux Seychelles … Non mais on va pas non plus arrêter de vivre si ?! Bien sur que non ! il existe des solutions miracles et vous allez voir qu’elles ne sont pas toutes inutiles .

Les tranquillisants

Non évidemment je ne vais pas vous conseiller d’utiliser des tranquillisants devenir insensible aux piqûres ! quoi que ça serait une solution parmi d’autres …
Non il s’agissait ici de parler de tranquillisant comme des moyens existants pour vous rendre la vie plus facile.
Alors ? on parle, on parle mais où sont-ils ces outils miracles ? Ne perdez pas patience, on y vient (tranquillement…).
La liste n’est pas exhaustive mais elle vous permettra de faire votre choix parmi ces quelques moyens pour votre protection contre les  moustiques :

  • les bombes anti-moustiques : elles constituent le moyen le plus utilisé mais peuvent être nocives pour l’environnement. Soyez vigilant lors de votre achat
  • les bracelets anti-moustiques : ce sont des bracelets qui dégagent une légère odeur qui éloigne les moustiques à une distance comprise entre un et deux mètres. Pour plus d’infos c’est ici
  • les lampes électriques : elles éclairent avec un lumière bleuâtre (néon). C’est assez efficace mais ça dégage une odeur d’insectes cramés assez désagréable …
  • les raquettes électriques : si leur efficacité dépend de vous, elles auront au moins le mérite de vous distraire !

Prêts à partir !

Et voilà ! vous êtes dorénavant paré pour vos prochaines vacances. Il ne vous reste plus qu’à faire votre choix et profiter pleinement de vos quelques jours (ou semaines pour les chanceux) au soleil !
Au plaisir de se revoir en septembre avec un peu bronzé et … sans boutons de moustiques !

Partir en vacances en vélo

C’est une pratique de plus en plus à la mode. En famille, entre amis ou en couple, de nombreuses personnes partent chaque année en vacance d’été en prenant leur deux roues. Ces gens font une centaine de kilomètres, souvent en deux ou trois jours, puis se posent en camping ou dans un centre de vacances.

Toute une organisation pour partir en vélo…


Il faut donc bien s’organiser, car on ne peut pas prendre toutes les affaires que l’on voudrait emporter, contrairement à un voyage en voiture avec une grosse voiture.
Du coup, finit de prendre 5 jeans et 15 t-shirts ! Il faudra faire le tris et prendre le minimum nécessaire pour cela.

La remorque, indispensable pour les voyages de plus d’une semaine

De nombreux français optent donc pour une remorque. Il existe beaucoup de modèles différents, allant de la remorque basique, lourde et peu robuste, à la remorque super high-tech, très légère et solide.
« Il ne s’agit pas de prendre une remorque premier prix puis de se fatiguer à cause d’une mauvaise qualité de roue, ou de son poids enclume », nous confie Cyril, le concepteur de remorque de la marque Aevon.
« Parfois, il vaut mieux payer un peu plus cher, et pouvoir faire davantage de kilomètres en vélo, tout en se fatiguant moins ».

Pour avoir testé une remorque très lourde, nous vous confirmons qu’elles sont très pénibles à tirer.

Les limites du voyage à vélo

La plus grosse limite qui nous vient à l’esprit est que l’on ne peut pas emporter beaucoup de choses avec soit. La seconde est que l’on ne peut pas garer son vélo comme on gare sa voiture : il faut toujours faire attention à bien l’attacher, et l’on a toujours peur d’avoir un problème.
Enfin, les crevaisons et les problèmes de réglage de dérailleurs ou de freins sont courants en vélo. Il faut donc avoir une petite trousse à outils avec soit, et le problème est réglé.